Astuces

7 conseils pour tromper son partenaire sans se faire prendre

Aujourd’hui,  l’équipe de Gleeden a pris des conseils séduction auprès d’un expert masculin, Sélim Niederhoffer, coach en séduction. Quand il […]

Aujourd’hui,  l’équipe de Gleeden a pris des conseils séduction auprès d’un expert masculin, Sélim Niederhoffer, coach en séduction.

Quand il s’agit de tromper son ou sa partenaire, il y a les chiens fous, emporté par la beauté du geste, qui s’abandonnent à la douce chaleur du moment, et il y a ceux qui préfèrent planifier consciencieusement l’acte afin d’en minimiser les conséquences.
Si vous avez décidé de vous offrir des escapades discrètes et d’aller voir ailleurs, suivez ce mini-guide de l’infidélité pour la vivre en toute tranquillité.
 

1 : Gérer votre communication

Vous n’êtes pas James Bond et les forfaits téléphoniques « télépathie » ne sont pas encore en vente. Vous allez devoir utiliser votre compte Gleeden, votre messagerie Facebook, votre messagerie du bureau ou votre téléphone portable pour rentrer en contact avec votre amourette secrète.
Je vous déconseille d’éviter de multiplier les canaux de communication, plus vous en cultivez, plus vous risquez d’être pris. Une fois le premier contact établi sur Gleeden par exemple, ne passez plus que par la messagerie Gleeden ou votre téléphone.
A vous de convenir d’horaires précis pour vous envoyer des mots doux avec votre amour secret si vous refusez que cette histoire cachée empiète sur votre histoire officielle.
Si les policiers sont adeptes du « pas pendant le service », je vous recommande d’adopter une attitude inverse. La pause déjeuner est un moment idéal pour vous retrouver dans de beaux draps…
 

2 : Adopter la politique de la terre brûlée

Votre mémoire va vous servir pour le petit jeu de séduction auquel vous vous livrez. Lisez, détruisez, comme dans Mission : Impossible. Ne gardez pas de traces des déclarations enflammées de votre « autre ».
A partir d’aujourd’hui, vous évoluez dans la clandestinité. Votre quotidien, ce sera le protocole fantôme. Un joli texto ? Quel dommage, vous devrez l’effacer. Pensez aussi à effacer les historiques de chat en ligne.
Quand vous donnez un rendez-vous à votre partenaire de l’ombre, mémorisez-le, mais ne perdez pas de temps à le confirmer. Pas de traces inutiles.
La pire des erreurs : partager vos récits sur internet, avec un ou une ami(e) par mail. Ce plaisir interdit qu’est l’adultère doit rester le vôtre. Ne vous faites pas pincer bêtement, par excès d’ambitions littéraires.
 

3 : Protéger votre secret

Vous avez compris que vous ne devez laisser aucune trace en cas de capture par l’ennemi, mais mieux encore, vous devez éviter de vous faire prendre.
Votre téléphone doit être protégé par un mot de passe, votre ordinateur aussi. C’est une question de vie privée. Si votre compagnon officiel vous demande pourquoi, expliquez-lui que l’ex précédent(e) avait la sale manie de fouiller dans vos affaires.
L’intérêt d’une telle démarche ? Vous pourrez jouer la victime si un joueur M ou Mme officiel(le) vous demande de lui donner accès à votre messagerie.
La marche à suivre sera la suivante : « Tu veux vraiment fouiller ? Tu ne me fais pas confiance ? Je vais ouvrir ma messagerie / te donner mon téléphone, mais si tu regardes dedans, c’est fini entre nous. Je n’ai rien à cacher. »
Cette technique n’est évidemment pas recommandée pour les têtes en l’air qui auraient tendance à oublier d’effacer le passé…
 

4 : Penser comme un joueur d’échecs

Vous savez ce qu’on dit du joueur d’échecs : il a toujours trois coups d’avance. Avoir une aventure extra-conjugale ne s’improvise pas, c’est trop risqué. Remettez-vous au sport, ou expliquez que votre chef a vraiment besoin de votre aide en ce moment.
Prétextez des réunions hors de la ville ou des pots avec les collègues, mais mettez en place une structure où vous pouvez vous absenter une à deux fois par semaine sans trop éveiller les soupçons.
 

5 : Avoir de solides alibis

Mais l’anticipation ne fera pas de vous un bon infidèle… Si un jour on vous appelle pendant que vous passez du bon temps extra-conjugal, avez-vous pensé à prévenir quelqu’un pour vous couvrir ?
Exemple : vous êtes avec votre maîtresse mademoiselle M. Madame votre femme vous appelle pour savoir à quelle heure vous serez de retour au foyer. Votre réponse : vous êtes avec monsieur Z, qui pourra confirmer vos dires en cas de coup de fil de Madame votre femme.
Attention : on a déjà entendu des histoires sordides où Madame votre femme appelait Monsieur X et Monsieur Y pour savoir où vous vous trouviez… Si les deux qui habitent à 20 km d’écart vous couvrent, il y a anguilles sous roche. Ne sous-estimez pas l’intelligence de votre conjoint officiel.
 

6 : Jouer avec des partenaires intelligents

Comme au tennis, l’infidélité se joue mieux lorsque le partenaire a lui-même un bon niveau. Avoir un bon niveau pour une aventure extra-conjugale, qu’est-ce que ça veut dire ?

  • Ne pas avoir de grandes espérances : un bon partenaire n’attend pas que l’histoire secrète se transforme en conte de fées. Il sait ce contenter du moment présent, se satisfaire de l’heure volée…
  • Savoir rester dans l’ombre : un bon partenaire sait respecter les temps morts, les silences, les périodes de vacances en famille. Un bon partenaire sait aussi se montrer courtois envers ceux qui peuplent la vie officielle de l’autre. Aucune humiliation, aucun ressentiment, aucune remarque désobligeante : un bon complice d’infidélité sait garder bouche fermée quand la situation l’exige.
  • Savoir s’éclipser sans perte ni fracas : l’infidélité passagère, celle qui ne se transforme pas en double vie, touchera un jour à sa fin. Il faut savoir la préparer dès le début en renonçant aux personnalités excessives, voire hystériques, qui pourraient être tentées de tout dévoiler à l’officiel par pure vengeance. Si vous voulez sauvegarder votre couple, le choix de votre partenaire de l’ombre sera primordial, un vrai casting ! Le mieux : trouver une personne qui a les mêmes contraintes et attentes que vous.

7 : Jouer en terra incognita

La règle la plus importante : pas chez vous. Pas de cheveux perdus, pas de sac ou de sous-vêtements oubliés à cause d’un départ précipité. Comment expliqueriez-vous les traces de sang et de sperme sur des draps neufs ? Quel sortilège pourrez-vous invoquer lorsqu’elle sentira Shalimar dans votre chambre, vous qui portez exclusivement des jus frais de chez Calvin Klein ? Comment justifier qu’il manque des barrettes pour les cheveux ?
Les matchs à l’extérieur sont certes plus difficiles, demandent davantage d’organisation et de planification, mais sont aussi bien plus palpitants… Attention, vous ne devez évidemment pas faire confiance aux voisins qui vous sourient ni à votre gardienne qui saura vous rappeler votre égarement au moment le moins opportun…
Une fois tous ces conseils soigneusement étudiés, il ne vous reste plus qu’à trouver le bon partenaire pour votre histoire infidèle sur Gleeden.fr.
 

Ecrit par Selim

Pour le/la séduire en ligne ou bénéficier de conseils en séduction avant un premier rendez-vous, rendez-vous sur www.artdeseduire.com

4 Comments

  1. audren

    « Je vous déconseille d’éviter de multiplier les canaux de communication » : un petit souci dans cette phrase.

    Je ne cautionne rien qui encourage le mensonge. L’un des conseils de base et qui manque cruellement, c’est d’avoir assez de marge de manoeuvre, de liberté, pour ne pas avoir à mentir parce qu’on n’a pas à dire où on va ni avec qui. C’est la base de la liberté. Les infidèles n’ont pas à se considérer comme des ados cachottiers qui devraient se méfier de parents intransigeants qu’ils ont sur le dos. On des des adultes libres et c’est surtout ça qu’il faut faire valoir. Le code sur le téléphone, le compte bancaire séparé, le compte utilisateur séparé sur l’ordi, c’est surtout une manière de montrer que chacun a sa vie. Pas un levier pour jouer la comédie de la victime menteuse comme dans le conseil n°3.

    Et ne jamais perdre de vue que l’infidélité sera découverte un jour. Autant avoir réfléchi à ce qu’on va dire et comment on va se positionner. L’attitude passive-agressive qu’on lit dans les conseils genre magazines féminins est juste le meilleur moyen de tout empirer.

  2. Little_Ju

    Super article ! Merci pour ces conseils ..Je rajouterai qu’il faut éviter d’en parler à son entourage, même votre meilleur(e) ami(e). Sachez garder votre jardin secret, c’est la base d’une relation extra-conjugle réussie !
    « Savoir rester dans l’ombre » comme l’indique Selim, oui mais sachez que c’est parfois difficile … quelques conseils dans le prochain article sur ce sujet ?

  3. Mathieu de Tahiti

    Très bon guide MDR

  4. Wow c fantastique ses conseils je les aimes trop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ 2 = six

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>